jeudi 8 janvier 2015

Que Charlie aille se faire foutre !

Je n'aurais aucun mot pour un certain Charlie. Tout au plus une amère compassion pour ceux qui ont vu leurs âmes arrachées à la Terre, par des hommes assez arrogants pour jouer à Dieu jusqu'à oser lui défier sa Souveraineté sur le rappel de nos âmes. 

Je concéderais une pensée attristée pour des épouses, des frères, des sœurs et des enfants qui pleurent actuellement leurs morts. Mais je ne suis ni ce frère, ni cet enfant, ni ce père, pas plus que je ne suis cet époux pour oser m'accaparer le droit de pleurer ces morts qui ne sont pas miens. Ce Charlie là, il n'appartient qu'à une douzaine de familles, que je préfère respecter. Ne pas m’immiscer, ne pas m'accaparer cette sourde colère, respecter les larmes qu'à aucun moment je ne verserais. Votre douleur est entièrement votre, je ne vous la volerais pas.

En revanche, je n'aurais jamais de mots assez durs pour des milliers de "Charlie", qui loin d'offrir une digne et silencieuse sollicitude à des familles endeuillées, ont préféré faire le choix de se draper d'un grossier masque d'humanisme, en se faisant appeler "Charlie".

Vous êtes tout simplement des Monstres !

Oui des Monstres emplis de bêtise crasse qui derrière la plus obscène des hypocrisies, spolient à des inconnus le droit de souffrir tout leur soûl des êtres chers qu'ils ne reverront jamais plus !

Des Monstres incapables de trouver la pureté cristalline de votre propre conscience, et se réjouissant de saisir à travers la plus absurde des barbaries, la possibilité d'exposer les artifices pouvant colorer les murs branlants de vos apparences, cela à défaut d'exister sur la base de solides fondations.

Des Monstres puants l'ignorance assumée dont se repaissent d'autres Monstres plus cyniques encore que vous, jusqu'à parvenir à vous faire accepter des Millions d'autres familles endeuillées dans le Monde, pour lesquelles jamais vous n'allumerez la moindre bougie, jamais vous ne vous ferez appeler "Charlie".

Vous êtes des Monstres à l'indignation sélective vous glorifiant mutuellement d'une colère que la semaine prochaine vous aurez déjà oublié, lorsque viendra le temps de faire le plein d'huile de pierre dans votre petite auto, sans même réfléchir au fait que c'est le sang d'enfants Libyens ou d'ailleurs qui s'écoulera dans votre réservoir.

Des Monstres hurlant et vociférant sur la barbarie des hommes, sans même réaliser que votre indifférence quotidienne - celle des années de vie où vous ne vous faisiez pas appeler "Charlie" - a contribué à forger les fous ayant froidement ôté la vie au premier Charlie que je mentionnais plus haut.

Par ce que voyez-vous bande d'ignobles et insipides larves gesticulantes, si vous aviez réellement voulu épargner le deuil affreux à des familles dont vous vous foutez complètement à dire vrai, vous auriez été des Millions à descendre dans les rues à chaque fois que vos Maîtres faisaient leur propagande de guerre pour acheter votre consentement à des mises à mort par milliers qu'ils planifiaient. 

Vous êtes de cyniques escrocs quand on sait que des Millions de familles n'ont jamais eu le droit à votre indignation lorsqu'elles voyaient leurs enfants déchiquetés par des bombes "Made in France". Que dans ces Millions de familles pour qui aucun "Charlie" ne se soulève, il y a des frères et des fils qui ont grandi avec une sourde colère en eux, que seuls des prêcheurs de haine entendaient. Des prêcheurs qui au nom d'un Dieu qu'ils diabolisent à leur image, ont encouragé ces âmes en colère à crier vengeance ! Puis à tuer qui aura soutenu par son silence ou par quelques dessins, la sinistre besogne de vos Maîtres, trop heureux de constater que leur propagande était presque inutile pour aller bombarder ou installer la tyrannie dans d'autres Pays, puisque d'ordinaire, vous ne dites rien.

Vous êtes les Monstres complices de la barbarie au sein de nos frontières, et vous osez nous faire croire que vous compatissez aux morts dont vous devez pourtant assumer une écrasante part de responsabilité ?

Vous êtes la fange de la France ! Les abjectes immondices délivrant d'onctueuses paroles creuses pour revendiquer les artifices de votre humanisme. Vous êtes pour certains prêts à hurler toutes les fatwas du Monde à qui vous dit qu'il faut concevoir les différences existantes entre les cultures, et que leur rencontre forcée par votre rejet des frontières et des régulations nécessaires à l'immigration pour ne pas créer des turbulences dans les sociétés hôtes, forge les replis communautaires et les mal-être identitaires d'aujourd'hui de parts et d'autres. Mal-être cherchant alors son réconfort auprès des prêcheurs de haine amalgamant Dieu à leurs desseins morbides.

Vous êtes pour d'autres, la plus immonde purulence qui soit, en faisant du migrant fuyant les bombes ou la misère dont vous êtes les serviles complices, le porte drapeau de la barbarie de communautés ethniques ou religieuses toutes entières, sans même vous demander si derrière ces gens que vous haïssez religieusement, il ne se trouve pas une majorité d'êtres humains aspirant à vivre en paix et avec bienveillance pour leurs prochains.

"Charlie" de tous les bords, vous êtes la honte suprême de la France !

Pas un seul d'entre vous pour affluer vers l'Elysée et chasser les Salauds obéissant à des pourritures apatrides et commanditaires de toutes les misères du Monde.  Pas l'once d'une Révolution de ce "Charlie" que j’exècre du tréfonds de mon âme, pour que cesse le soutien de vos Maîtres à des terroristes en Syrie ou à une junte néo-nazie en Ukraine. Jamais un Président n'aura été inquiété pour les crimes de guerre ou les intelligences avec une puissance étrangère dont il se rendait coupable, qui, d'égorgements en bombardements, à forgé le terreau du terrorisme dans notre propre Pays.

Alors oui "Charlie", je te le signifie, tu peux aller te faire foutre avec ta compassion en carton-pâte pour t'acheter un humanisme que tu ne possèdes pas et que tu n'auras sans doute jamais. Par ce que tu es vide, par ce que tu revendiques ta passivité et ton apathie face à la barbarie de tes Maîtres, par ce que tu n'es qu'artifices, par ce que tu n'es qu'un Monstre à ce point stupide, que tu ignores l'ampleur de ta cruauté pour les Millions de familles endeuillées à travers le Monde, cela en te faisant faisant appeler "Charlie"...

Avec toute ma colère...

49 commentaires:

  1. Bien que certains de vos propos ne soient pas dénués d'une certaine pertinence je trouve que votre discours n'est qu'un abominable vomis de mot, ma foi, bien choisis. Vous, vous cachez derrière un déluge d'insultes à l'encontre de vos contemporains.
    Des gens, dont je suis, ont une conscience et ne peuvent que se sentir humiliés par cette purulence verbale. Vous ne détenez ni la vérité, ni la pureté. Et que faites vous, vous, pour changer cette situation dont nous punaises nuisibles sommes responsables ?
    Alors pour plagier les malheureux humoristes assassinés par les agents de la connerie, je me permet, avec tout le respect que je vous doit, de vous chier dessus.
    J'étais Charlie, je le suis aujourd'hui et le serais pour longtemps.
    Avec toute mon indignation.
    Patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et la diversion que sont devenues ces pauvres âmes décarnées? la purulence de nos politiques alors? le sang impur réclamé par la foule? c'est pas violent ça peut-être? dites le moi...vous qui vous arrogez le droit de chier sur les autres! avec respect hein?! foutaises! Le texte est emprunt de dégoût concernant cet utilitarisme appliqué à la mort de 12 personnes "innocentes"!

      Supprimer
    2. Au fait, vous savez ce qu'est le sang impur dans la Marseillaise ?

      Celui des simples citoyens qui n'avaient pas le sang bleu.

      Pour le reste, vous avez raison de vous montrer critiques. A vous ensuite de réfléchir si je pense sincèrement que tous les "Charlie" soient des monstres, où si je souhaitais brusquer un peu pour faire réfléchir aux réelles causes de ces attentats qui seront éludées dans l'émotion ambiante ?

      Bonne journée

      Supprimer
    3. Il a raison d'exprimer ceci, puisqu'au fond de ces faux "Je suis Ch.", il y a l'hypocrisie de l'esprit colonial qui récupère tout, jusqu'à s'accaparer les tragédies. Si votre respect se manifeste en chiant sur les autres, imaginez donc toute la merde qu'on a envie de voir se déverser sur votre tête!!

      Supprimer
    4. je connais le détail de la marseillaise, mais le sang impur réclamé du haut de l'inculture crasse actuelle, a de fortes connotations musulmanes, d'ailleurs il suffit de voir http://paris-luttes.info/deferlante-raciste-et-islamophobe-2397 pour se rendre compte que tout est amalgamé pour le plus grand bien de la classe politique décadante...mais ces gens là ne serons jamais, eux, taxé d'extrémisme hein?
      https://www.facebook.com/video.php?v=365012663676629

      Supprimer
    5. ‪François Asselineau, faux dissident, mais vrai oligarque‬ :

      http://youtu.be/I4Uhir3MY3Q

      http://youtu.be/C93zp-LgFXI

      Supprimer
  2. Merci Pat. Pour votre réponse à cette bouse.

    RépondreSupprimer
  3. Justement, contrairement à ces gens dont l'indignation sélective a de quoi susciter ma colère, cela fait plus de deux ans que je fais des choses, qu'il vous appartient de découvrir ou non. Je n'ai pas à faire la promotion de mon activisme ici. J'ai ma conscience pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta conscience doit rassembler...
      FB

      Supprimer
    2. Elle rassemble soyez en sur...

      Supprimer
    3. Je ne suis pas Sylvain.
      Signé : un anonyme hypocrite
      Encore désolé de vous avoir volé une partie de votre compassion.
      Un sentiment en quantité rare et limitée selon vous et votre haine désormais

      Supprimer
  4. Beaucoup . Mais c'est trop "dur" et agressif.
    Françoise BELLUT

    RépondreSupprimer
  5. tout à fait ok avec Pat. Trop de mots haineux, d'agressivité, de violence qui , ma foi, rappellent d'autres haines, d'autres violences, où est la différence ?
    même si je peux être d'accord avec certains propos, la façon de le dire me choque.
    Et si c'était un commencement pour s'indigner ensemble haut et fort encore pour d'autres injustices, qui sait ?

    RépondreSupprimer
  6. Ceux qui se sentent heurtés de plein fouet par ma colère, ont sans doute d'excellentes raisons de l'être. Ce qui justifie dans ce cas pleinement que je me montre sévère.

    Ceux qui à l'inverse pensent que je suis trop dur mais partagent mon point de vue global, ont aussi raison. Je suis très dur, mais la violence de mon propos suscite autrement moins de conséquences que la violence de ceux que je dénonce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La violence des moutruches est pire par leurs hypocrites réactions...
      http://www.lelibrepenseur.org/2015/01/10/charlie-hebdo-nous-vomissons-sur-ceux-qui-subitement-disent-etre-nos-amis-affirme-willem/
      Merci Sylvain.

      Supprimer
  7. Biensûr que ces propos sont violents mais comment ne pourraient ils pas l'être puisque personne ne les écoute ? Très beau texte qui reflète ma pensée et la haine que m'inspire l'hypocrisie ambiante et l'incohérence de tous ces Charlies...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous laisse votre haine ... Gardez-là pour vous.
      Sans rancune aucune

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Mais de quoi les meurtriers de Charlie avaient-ils la haine?
      Ceci expliquerait donc cela?

      Supprimer
  8. certains de vos propos sont certes pertinents (merci pat^^) mais votre prose est absolument absurde et surtout infamante pour tous ceux et celles qui ont décidés de s’appeler "Charlie". Pour commencer, quel qu’uns de ces "monstres" ont, comme vous, depuis plusieurs années œuvré(e)s dans le bon sens donc rabaissez leurs actions par vos propos ; d'autres en ont pris conscience maintenant et vont continuer à s'impliquer donc vous leur retirer leurs sentiments certes tardifs mais existants . Pour vous, toutes ces personnes ne méritent donc que de se taire, se cacher ou pire.
    soutenir les familles dans leurs deuils ne leur enlèvent pas leur douleur, je pense que nous en sommes tous conscients mais leur faire savoir notre compassion peut les aider.
    Pour finir, des morts, surtout dans un cas comme celui là, est toujours un drame ce qui touche les êtres humains et pas les monstres.

    RépondreSupprimer
  9. que juge-t-on ici ? le "politiquement incorrect" des mots ? (attention alors, soyons cohérents avec nous-même, surtout si nous sommes d'accord avec le fond)
    on juge quoi d'autre du coup ? le fond du discours, lequel je trouve personnellement assez pertinent ? (et je suis absolument certain de n'être pas seul, loin de là)
    Et qu'interprêter de tout ça ? est-ce que Sylvain a exprimé sa propre supériorité, en soulignant la bassesse de ces Charlie qu'il dénonce ? Quand je dis que untel est con, je n'exprime pas que moi-même je ne le suis pas.
    Tout discours est intéressant, qu'il me choque ou non.
    Je suis le Charlie dont il parle, mais je suis aussi Sylvain, je suis aussi Moi et je suis aussi celui qui s'en fout, etc.
    Suis juste pas d'accord sur le fait qu'on vienne reprocher son expression à quelqu'un, parce que justement, j'essaye d'être cohérent avec la liberté d'expression. Ce n'est que mon avis personnel, je précise, et il est inattaquable, tout comme doit l'être celui de chacun de nous.

    RépondreSupprimer
  10. Sylvain,

    Je suis totalement derrière toi, je connais le travail que tu fais, à tes risques et péril, l'engagement personnel et financier que tu mets dans tes actions si peu copiées par tous ces Charlie en mal d'une occasion de verser des larmes de crocodile.
    Qui s'élève contre l'hégémonie juive qui depuis l'arrivée des juifs (dont beaucoup des sionistes) en Palestine n'est que massacres de civils (hommes, femmes, enfants, vieillards) pour toujours voler plus de terres!
    Qui s'élève à la mémoire de la population civile Libyenne massacrée par des "rebelles" islamistes mercenaires à la solde des sionistes? de même pour la Syrie!
    Qui s'est ému ou s'émeut des massacres inter-ethniques fomentés par les américains, les Français et tous les pays ayant des intérêts financiers (pétrole, métaux précieux)?
    Ces gens sont-ils moins dignes de recevoir nos pleures que des polémistes qui connaissaient les risques de leurs activités!
    Que chacun se pose la question et se juge en toute conscience... avant de juger la colère de celui qui lutte pour retrouver la liberté de notre pays!

    RépondreSupprimer
  11. Ce qui est magnifique c'est que des gens qui prétendent s'appeler Charlie et défendre la liberté d'expression si chère à notre France quand ça nous arrangé, viennent accabler un homme qui exprime son ressenti cela montre bien la débilité du peuple francais que je sois d accord ou nn avec ces propos je respect et j espère juste que la débilité humaine ne nous amènera pas vers d'autres événements horribles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Accabler ? Liberté d'exprimer son accord comme vous le faites ou son désaccord comme je le fais ...
      Cependant je ne me sens pas aussi libre que vous de vous montrer votre débilité ... Ou bien si cela doit être cela la liberté d'expression

      Supprimer
    3. Exact, vous noterez que je trouve normal que l'on expose en commentaires des critiques que je comprends par rapport à la forme que j'ai souhaité donner à ce texte.

      A chacun de comprendre ensuite si je pense réellement que l'ensemble des personnes se faisant appeler "Charlie" sont réellement des monstres ou non à mes yeux, ou si je souhaitais simplement brusquer dans une période où chacun y va de sa petite indignation par rapport à ces attentats, pour faire méditer aux causes profondes ayant permis ces morts inutiles.

      L'une de ces causes étant bien notre apathie générale et nos part de lâcheté sur les décisions prises par nos politiciens, tant dans notre politique nationale qu'internationale.

      Je comprends parfaitement que la forme choque énormément (c'était le but), mais si on ne se sent pas concerné par cette difficulté à prendre conscience des réelles causes et responsabilités de ces attentats, j'espère qu'on finira par faire la part des choses sur mes intentions profondes et la forme que j'y ai mise.

      Dans l'attente, même si la France n'a pas attendu des attentats contre un journal pour que la Liberté d'expression soit bafouée, ça n'est pas moi qui censurait les critiques à mon égard, d'autant que je reconnais qu'elles sont justifiées. Cependant, je ne retire rien au fond, ni même à la forme. C'est à chacun de savoir s'il doit se sentir incriminé ou non.

      Supprimer
  12. Ce qui me sidère plutôt, c'est le mépris de la part de certaines personnes qui d'habitude tiennent des discours enflammés contre "la violence du système", qui prônent les alternatives à la coule en nous parlant de l'humain par-ci l'humain par-là, tout en citant des grands penseurs révolutionnaires, mais qui ne montrent aucune preuve de solidarité quand la violence crasse frappe en bas de chez eux. C'est à dire au moment où il est temps de joindre le geste à la parole et de mettre en application ses valeurs.
    C'est un assassinat brutal et terrifiant à l'arme de guerre, contre 12 de leurs concitoyens avec en plus une charge symbolique et politique forte quand même... Et la meilleure chose qu'ils trouvent à faire c'est de balancer leur mépris contre les masses populaires. On dirait que ça leur trou le cul de s'apercevoir qu'ils ne sont pas les seuls à être indignés dans la vie. Comme si tout d'un coup ils venaient de perdre un monopole, ou qu'ils voulaient protéger un fond de commerce. Et par un mécanisme d'inversion-transfert freudo-marxiste, tel que Clouscard l'a conceptualisé, ils vont décharger le négatif sur les classes populaires, à la manière d'un petit bourgeois mondain. Puis, par leur attitude transgressive de dénonciation réactionnaire, s'octroyer le positif révolutionnaire, alors que leur attitude est complètement réactionnaire.

    Je suis convaincu que si ça avait eu lieu dans un autre pays (c'est à dire loin de chez eux), ils se seraient empressé de partager ça sur les réseaux sociaux en mettant en avant " oh la la, regardez la belle réaction du peuple comme elle est magnifique" tout en se couvrant de gloire.

    Mais quand c'est ici que ça a lieu, que des concitoyens sont assassinés, qu'on vient de perdre des journalistes critiques et engagés, qui étaient en plus de gauche, et tout et tout. Et ben non... Que dal. ça préfère comparer des rassemblements populaires à "un troupeau de mouton", alors que ce sont des actes de fraternité, témoignages précieux en ces temps d'apathie qu'il reste en fait dans la tête de nos compatriotes, un reste de conscience citoyenne.

    Mercredi soir j’ai été très ému. Autant par le drame qui venait de se passer que par l’espoir qui m’a soudainement frappé. Pour une fois que des mots comme « fraternité », « humanisme », « citoyenneté », « solidarité » avaient un sens réel, pour une fois !

    Pour une fois que des citoyens anonymes s’exprimaient à visage découvert, les uns en face des autres, avec humilité et respect, avec rage et fierté, dans une atmosphère de coresponsabilité.

    A tous ces gens je veux leur dire : n’écoutons pas les oiseaux de malheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci,
      Je n'aurai su le dire mieux. Je dénie à toute personnes qu'elle qu'elle soit, y compris moi-même, d'avoir le monopole de la vertu. Nous ne sommes pas parfait loin de là. Aujourd'hui les évènements font qu'une synergie citoyenne émerge qui peut, peut-être, amener un meilleur futur. Alors pourquoi cracher dessus ? Vous sentez-vous exclu ?
      Je ne suis plus tout jeune et j'ai connu toutes les publications dans lesquelles les membres de l'équipe de rédaction intervenait. Autant dire que j'ai moi aussi été ému au larme. On a tué la libre pensée et la libre parole. Mon émotion était légitime et je revendique mon appartenance à la fraternité des Charlie. En plus ils ont assassiné mon idole Bernard Maris l'économiste iconoclaste.
      Alors... Alors... Quand on attaque ce sentiment nouveau de communion dans l'indignation qui permet enfin aux gens de sortir de leur apathie... je vois rouge.

      Supprimer
    2. Pardonnez moi, mais sans vouloir préjuger des pensées profondes de l'équipe de Charlie Hebdo, depuis la prise de fonction de Val à la tête du journal, Charlie Hebdo avait finalement une ligne éditoriale somme toute assez banale dans le mainstream médiatique.

      Profondément agressive vis à vis des catholiques et des musulmans
      Valorisant les prises de positions russophobes de nos dirigeants
      Favorable à la déstabilisation des vilaines dictatures laïques de Syrie et de Libye
      Aucun mot pour le respect de l'auto-détermination de notre peuple.

      Une pensée néo-conservatrice jouant de la censure des voix dissonantes en France sur ce sujet, et de propagande sur les thématiques souhaitées de nos "élites".

      La liberté d'expression n'a donc pas attendu un attentat contre un journal pour être en berne en France. Combien d'économistes, géopolitologues ou politiciens sont interdits de médias, car ils ne se revendiquent ni libéraux, ni européïstes, ni atlantistes, ni islamophobes ?

      Enormément, sauf si cela vous a échappé, par ce que justement ils n'existent pas dans le mainstream médiatique auquel Charlie Hebdo appartient depuis de nombreuses années.

      Supprimer
  13. En réponse à l’assassinat collectif de Charlie Hebdo le Mercredi 7 janvier 2015. Nous, citoyens français refusons de céder à la terreur et à la peur. A l’amalgame et à la haine. A la récupération et à la manipulation.


    En réponse à la tentative d’assassinat de nos libertés à tous. Nous, citoyens français ne répondrons pas présent à la marche républicaine voulue par les partis et les hommes politique.

    Parce que nous, citoyen français considérons qui si ils (les partis et les hommes politiques) ne sont pas la main qui a frappé, ils sont la main qui a conduit à frapper.


    En réponse à ce souhait « d’union » formulé par les partis et les hommes politique. Nous citoyens français déclarons illégitime et intéressé ce souhait. En effet, comment nous appeler à l’union quand l’unique objet des partis et des hommes politiques est notre division et quand l’unique action pour y parvenir est de nourrir, d’utiliser, de manipuler les peurs. De créer, de générer et d’établir les inégalités.


    Frapper au coeur nos libertés n’a été rendu possible que par l’impéritie des hommes politique désignés par les partis.

    Frapper au coeur nos libertés n’a été rendu possible que par la disparition préalable de l’égalité et surtout de la fraternité pourtant inscrite au fronton de la république et dont ils sont censés êtres les garants.


    Nous, citoyens français considérons dès lors que participer à la marche républicaine ne ferait que minimiser la responsabilité des politiques et des partis dans le massacre des 12 personnes à la rédaction de Charlie Hebdo. ls sont mort parce que les politiques ont créés le terreau ou s’enracine la haine et qu’ils l’ont nourrie. Nous ne cautionnerons pas plus longtemps, nous ne suivrons pas plus longtemps, Ils ne réduiront pas leurs morts à un coup marketing, à une illusion planétaire de cohésion nationale. Nous refusons qu’ils les salissent.


    Par contre, nous, citoyens français appelons chacun de vous et des aujourd’hui à faire l’effort une fois par jour de rompre le silence et d’aborder un inconnu pour simplement lui parler. Notre fraternité est morte et c’est l’unique moyen de la faire renaitre.

    Un inconnu par jour, un nouveau lien entretenu par semaine et alors nous pourrons reparler de nation, de cohésion, d’union et de fraternité.


    Cela se fera sans eux, simplement parce que cela ne peu se faire que sans eux. Eux ne sont pas là pour ça. Leur force est notre division il est temps d’envoyer le générique de fin et de leur dire que nous n’oublions pas et que nous ne pardonnons pas.

    RépondreSupprimer
  14. Part 1 (4096 caractères)
    Sylvain,
    Que ça doit être dur pour un monstre (ceux qui préfèrent un autre mot peuvent le remplacer ici par bienpensants, couards, béni oui-oui, moutons ou tout autre terme si celui-ci choquait), de se reconnaître comme tel. (Même le bossu de Notre dame aspire à l'amour, et de la plus Belle. Et il en a parfaitement le droit)

    Les gens qui sont tombés dans le panneau (au sens propre) ne doivent certes pas apprécier, voire pour beaucoup le regretter. (Mais certains supporters d'équipes de ceci ou cela quand leur champion perd, doivent aussi regretter de s'être bariolés alors qu'ils auront soutenu un perdant?)

    Comme toi Sylvain, je suis moi, René. Et c'est déjà amplement suffisant au quotidien pour ne pas vouloir en plus être quelqu'un d'autre pour, peut-être, vouloir être "plus" que moi encore! Car c'est du boulot, d'être soi. Tu as toujours "les autres" qui voudraient que tu sois... euh... plus que toi. Alors là je comprends cette foule : le moi devient "Nous" et là, c'est gagné... Mon moi peut lâcher prise le temps de l'euphorie, une bouffée de quelque chose de différent jusqu'à ce que le goût de l'ordinaire reprenne son lot. Je crois que c'est l'effet que font aussi certaines drogues?

    Certes tu écris monstres au pluriel, l'effet de masse permet de se rassurer : tu n'as pas dit que j'étais un monstre mais que nous étions des monstres. Enfin pas moi puisque je ne suis que moi. Pas un autre. Surtout imaginaire, on me le reproche assez. Et je rêve de panneaux pour me soutenir (attention, je ne suis pas demandeur, j'ai écrit, "je rêve") avec écrit dessus "Je suis le président de "la Polynésie française" ou plus impersonnellement encore : "Nous sommes tous des président de "la Polynésie française"" hohohohohoho, ça, ça aurait de la gueule dis-donc!

    RépondreSupprimer
  15. Part 2 (limite des 4096 mots oblige)
    Alors Sylvain, comprends aussi que certains qui liront ton texte et qui réagiront à chaud, se poseront tout de même la question de base: Mais qui est Charlie? (vs qui est le président de "la Polynésie française). Car à ma connaissance aucun Charlie n'est mort dans la fusillade. Et je défie même la plupart de pouvoir se rappeler des noms de toutes les victimes d'ici 48 heures.(à l'exception du fédérateur "18ème chameau", Charlie bien sûr mais lui ne compte pas puisqu'une subvention d'un million d'euros va lui être versée...) Et ton texte aura eu la portée voulue. C'est vrai qui si tu avais remplacé Vous êtes tous des monstres par Vous êtes tous des moutons, certains n'auraient pas pu avoir des réactions aussi fortes que celles que je lis dans les commentaires. Donc, va pour monstre dans le sens où tu veux bousculer le mouton, justement pour qu'il ne devienne ou ne soit pas ce monstre sans-cervelle (en général c'est ce qui caractérise un monstre), ce sein qu'on ne saurait soi-même voir. Si j'ai bien compris ton titre : on devien(drai)t monstre par necessité? (art 122-7) Et peut-être même par procuration ou par cécité? hahahahaha Pense aussi à l'effet de masse : tu t'imagines ce que ce doit être pour quelqu'un qui ne voudrait pas bêler avec le troupeau, qui est cependant quasi obligé de tenir ce panneau noir du bout des doigts pour ne pas être montré... des doigts de la masse? Etc... Bref Vive 2015. Et ce n'est que le début! (Petite élucubration sans autre portée que de te dire que ton texte ne laisse pas indifférent d'après les commentaires que je vois, et de demander à tes contradicteurs, non pas de te détester, t'aimer, t'approuver ou te désapprouver, mais de te contredire. Extraire la phrase dans ce que tu écris pour te demander de l'expliquer ou même de te justifier et de faire valoir LEUR point de vue, contradictoirement, pour faire avancer le débat. Tout simplement. etc... rollstahiti@gmail.com
    Voici mon activité de ce dernier mois:
    L'émission e-télé
    http://metatv.org/rene-hoffer-polynesie-francaise-la-face-cachee-du-paradis
    Le livre
    http://www.amazon.com/dp/B00REQJR2A

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut René !

      J'ai suivi attentivement l'interview que tu as donné sur Meta Tv, et j'espère d'ailleurs pouvoir t'interroger avec "Poil à Gratter !", car j'admire beaucoup ta pugnacité à expliquer une absurdité Française permettant d'entretenir une escroquerie.

      S'agissant du texte, tu l'as compris, l'idée était de choquer un peu. Bien sûr que la majorité de nos concitoyens tombant dans le piège de la manipulation politique en se faisant appeler "Charlie" ne sont pas des monstres. Mais je me doutais qu'en tapant très durement jusqu'à heurter une partie de mon lectorat, qu'importe l'indignation que je susciterais, au moins, le message sur les causes profondes des attentats terroristes en France auraient été entendues.

      Notre passivité face à des décisions politiques menaçant l'intégrité territoriale et la sureté en France, que ce soit au travers de guerres ou déstabilisations de pays soutenues par nos fripouilles, ou d'une politique migratoire et sociale créant la ghettoïsation et la communautarisation de la Nation, ne pouvait déboucher que sur de tels crimes.

      Et c'est bien par ce qu'il y a soit d'un côté des racistes stupides faisant de l'islam "l'ennemi intérieur de la France", et de l'autre des bisounours apatrides qui sont trop sous-éduqués pour comprendre l'urgence qu'il y a réguler l'immigration fortement, que ce texte me paraissait nécessaire.

      En vérité je pensais qu'il passerais inaperçu, ce qui au vu des chiffres du compteur n'est pas le cas. Du coup, j'espère qu'il aura su faire réfléchir quelques personnes, qu'importe qu'on me pense sincère lorsque j'emploie une prose et un vocabulaire visant à bousculer.

      Mes amitiés,

      Sylvain

      Supprimer
    2. Va (bien sûr et avec plaisir) pour "Poil à gratter"...
      :))
      René
      06 31 09 15 28 rollstahiti@gmail.com

      Supprimer
  16. Ppour plagier Bertolt Brecht,
    Sylvain puisque vous n'aimez pas et conspuez le peuple qui vous héberge changez-en.

    RépondreSupprimer
  17. @Sylvain
    Evelyn Beatrice Hall à dit : " je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire ". J'aurais aimé qu'elle ajoute "tant que ce que vous dites ne confine pas à l'abjection".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense pareillement vis à vis de certains néoconservateurs qui avec des termes bien plus politiquement corrects que les miens, sont capables de vendre au Français des guerres meurtrières, puis leur faire croire qu'ils n'ont aucune responsabilité dans des attentats islamistes sur notre territoire, quand bien même leurs choix politiques et leur diplomatie très atlantiste, crée les fous qui iront commettre des crimes au nom d'Allah en France.

      Ces gens sont autrement plus abjects que moi, quand bien même leur discours est plus policé. Vous pouvez vous arrêter sur les formes d'un texte et prendre pour argent comptant ce que vous pensez être une haine aveugle de ma part, ou méditer au fait que je souhaitais heurter pour faire réfléchir à nos propres parts de lâcheté vis à vis de nos politiciens que nous laissons faire.

      Supprimer
  18. Ce déferlement haineux est précédé par un Ode amoureux à M. Zemmour et autres billets délirants.On vous sent cher M. Baron porté par un élan quasi mystique. A vos lecteurs comme aux jeunes tentés par le Jihad je dirais "ne jamais se laisser entrainer par la folie des autres." Ph. Deblauwe.

    RépondreSupprimer
  19. Je partage entièrement l'avis de Sylvain, l'humanisme et la compassion sont des sentiments personnels qui n'ont pas lieu d'être étalés publiquement à l'instar des ces personnalités qui convient les médias à leurs actions caritatives. C'est quelque chose qui devrait être lié à l'humilité.
    Si vous vous sentez touchés, agissez ! Si votre seule et unique action et de faire savoir à qui veut l'entendre que vous compatissez, ça n'a aucun intérêt, les morts se moquent de votre sollicitude.
    Tout comme vous Sylvain, je suis répugné par le meurtre d'un humain quel qu'il soit et pas plus par celui de quelques gens connus que par celui de ces milliers d'inconnus massacrés tout les jours dans la plus grande indifférence collective.
    Je ne suis pas "Charlie", je suis moi, un être humain concerné par le sort de mes semblables sans distinction qualitative

    RépondreSupprimer
  20. Ta colère est compréhensible, mais ne penses tu pas qu'il faudrait donner une autre voix à ton humanisme, que cette rage, que je partage entièrement, trouve d'autre biais. La bienveillance n'est pas une faiblesse. N'y aurait-il pas, dans le monde dans lequel nous évoluons, l'essence même de la fibre révolutionnaire dans l'optimisme?

    RépondreSupprimer
  21. Ce que vous comprenez pas apparemment, il faut vous expliquer : peu importe qui sont les personnes qui ont été tué ( paix à leur âme), ces gens se sont attaqué à ce que dans notre pays, des gens se sont battu et sont morts pour que vous puissiez tenir vos propos aussi infectes soit ils, notre liberté d'expression. ( peu importe que cela soit charlie hebdo ou un autre média satirique ou pas d’ailleurs), on ne touche pas à la liberté des peuples, car aucun dieu ni aucun pouvoir ne sera jamais au dessus de ça en France( pendant la révolution française des têtes de religieux et de nobles, entre autre sont tombées pour cela). Maintenant vous parlez des exactions dans d'autres pays ( religion encore) dont on ne parle pas assez. Estimez vous encore heureux de vivre dans ce pays qui vous offre ces libertés et si vous tenez tant, à défendre les problèmes de droit de l homme , allez y et défendez vos convictions dans ces pays.
    Ce que pourquoi, ces gens manifestent en France, c'est cette atteinte aux libertés fondamentales, comme celle de penser ( même des conneries), de s'exprimer ( même si cela ne fait pas plaisir au voisin), d avoir une religion ( je ne pense pas que beaucoups de pays dans le monde qui s'estime laïque), de se syndiquer, d'aller et venir. Je pense que cette laïcité est une des valeur de notre société et que la France, malgré son passé chrétien, permet aux différents cultes d'exister et de vivre leurs religions, ( il n'y a pas que le judaïsme et l'islam comme religion sur terre et même en France), à chacun de trouver son dieu et d'y croire, sans pour cela faire la part belle au fanatisme, de toute forme que ce soit. défendez cette liberté d'expression qui vous permet de ne pas être d'accord avec les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardonnez moi, mais quelle liberté d'expression exactement ?

      Lorsque la majorité des Français s'accordent à dire qu'il y a une certaine pensée unique dans le mainstream médiatique (pour ne pas parler directement de censure et de propagande), où est votre liberté d'expression ?

      Quand il faut disposer de beaucoup d'argent et de l'appui des médias pour se présenter à une élection et faire une campagne électorale, où est la liberté d'expression ?

      Quand on parvient à vendre aux Français le bombardement de la Libye, la déstabilisation de la Syrie, les "valeurs européennes" installées en Ukraine à travers un Gouvernement néo-nazis bombardant sa population civile, où est la liberté d'expression ?

      Quand on refuse de laisser des personnalités hors FN qui se montrent excessivement pédagogues sur la nécessité de sortir au plus vite de l'U.E, l'euro et l'OTAN, s'exprimer dans les médias, y compris publics, où est la Liberté d'expression ???

      Je suis désolé, mais la liberté d'expression, ça n'est pas à mon sens se glorifier de quelques dessins de presse visant à choquer nos compatriotes musulmans, c'est la possibilité pour des gens ayant des idées contradictoires d'exposer celles-ci à égalité de temps de parole, à minima dans les médias publics.

      La France n'est absolument pas une démocratie, et la liberté d'expression y est totalement piétinée en fonction des intérêts politiques de certains.

      Supprimer
  22. "chasser les salauds obéissant à des pourritures apatrides" et là soudain on réalise à qui cette rhétorique de la haine faisait penser. Un autre "écrivant", Robert Brasillach fusillé le 6 février 1945 au Fort de Montrouge. On se disait bien que ça nous rappelait quelque chose... Maurice Rebeix

    RépondreSupprimer
  23. Désolé, une fausse manoeuvre a pu laisser penser que mon précédent "post" était anonyme alors que bien évidemment je signe même si ceci sera ma seule et unique incursion sur cette page.

    RépondreSupprimer
  24. ‪François Asselineau, faux dissident, mais vrai oligarque‬ :

    http://youtu.be/I4Uhir3MY3Q

    http://youtu.be/C93zp-LgFXI

    RépondreSupprimer
  25. A lire : http://www.forum-religion.org/general/qui-est-charlie-maintenant-on-sait-jeu-satanique-t35291.html

    RépondreSupprimer

Quelque chose à ajouter ?