vendredi 24 mai 2013

La Révolte Monétaire, c'est Maintenant !

-->
APPEL A CAPITALISATION !

Le 29 Mai 2005, le Peuple Français fût consulté par référendum, quant à la ratification du Traité Constitutionnel Européen. Son choix fut clair, il refusa toujours plus d'intégration dans l'usine à gaz européenne, tous comme les peuples Néerlandais et Irlandais s'agissant du même traité.

Mais tout comme il y eut une Union Soviétique qui durant sa lente agonie, imposait toujours plus de soviétisme aux peuples concernés, l'Union Européenne n'est rien d'autre que la façade d'une même prison géopolitique mêlant le totalitarisme à l'absurde. Ainsi, Nicolas Sarkozy appuyé par toute une oligarchie faisant carrière à l'UMP, au PS et au Centre droit, fit preuve de forfaiture contre la décision Souveraine du peuple Français, en ratifiant le Traité de Lisbonne.

Aujourd'hui, les peuples européens, et particulièrement ceux qui sont intégrés à la zone euro, en subissent les effroyables conséquences. Si les Français tant au travers de leur représentation politique extrêmement diversifiée et leur absence de vote, que par leur simple bon sens sont pour près de 15 Millions d'entre eux, plus qu'euro-critiques, les médias et les appareils politiques ne veulent pas entendre le cri du Peuple ! Tout est fait pour diviser les uns et les autres et effrayer la population. Nous subissons une véritable propagande que l'on pourrait croire inspirée de Goebbels ou des pires heures du stalinisme.

L'outil politique pour nous imposer cette démolition folle des États-Nations est l'euro. Il est le symbole même de l'Union Européenne que nous palpons quotidiennement, quand il nous en reste dans les poches.

Puisque le Peuple Français est maintenu dans ses divisions par le biais de ses affinités partisanes, et qu'un seul Symbole pourrait unifier la Nation contre son oligarchie politique et l'Union Européenne, alors il est temps de restaurer le FRANC !

Nous pouvons le faire en tant que peuple Souverain. Il suffit de croire en notre puissance collective et d'accepter de faire saisine de notre droit de résistance à l'oppression. Le Trésor Monétaire Français se propose de piloter cette résistance, à travers dans un premier temps, la commercialisation de médailles contenant une certaine quantité de métaux précieux pour garantir leur valeur comme étant réelle. Ces médailles seront juridiquement des bijoux, mais aussi des pièces appelées FRANCS. Elles auront pour chacune d'entre elles une valeur numéraire de 1 ; 2 ; 5 ; 10 ; 20 et 50 F

En fonction des cours des métaux précieux, la quantité d'or ou d'argent qui sera incluse à ces pièces variera. A la vente, leur parité avec l'euro sera exacte. Ainsi, la toute première médaille commercialisée d'une valeur numéraire de 20 F sera échangée contre 20 €. Du fait des coûts de production, de taxes, de transport et de fonctionnement de l'entreprise, la quantité de métaux précieux dans chaque pièce correspondra à environ un tiers de sa valeur en euro.

Ces pièces ne pourront pas être utilisées en tant que monnaie d'échange tant que nous n'aurons pas atteint un nombre d'usagers suffisamment conséquent pour faire valoir notre droit de résistance à l'oppression. Ce nombre d'usagers sera considéré par une réflexion réellement démocratique sur le forum du Trésor Monétaire Français, et sur les réseaux sociaux.

La totalité des bénéfices de l'entreprise servira à intensifier la production de pièces ; à augmenter autant que possible la quantité de métaux précieux dans celles-ci ; à développer la commercialisation d'autres outils de résistance, comme des tampons pouvant imprimer le sceau FRANCS ainsi qu'un appel à référendum sur les courriers administratifs et les billets de banque.

A savoir qu'un billet de banque est légalement un titre détenu par son usager sous le régime de la propriété. Ce qui induit que malgré l'interdiction d'altération de la monnaie, une jurisprudence datant du 4 juin 1975 contraint les possibilités de poursuite d'un usager altérant ou détruisant sa propre monnaie.

Aujourd'hui, je vous propose donc de contribuer à l'organisation de notre réelle résistance qui sera pacifique, ferme et visible en permettant au Trésor Monétaire Français de voir le jour.

Pour que cela soit possible, il faut pouvoir créer les effigies des médailles, le site internet de distribution, forger les matrices permettant d'imprimer les effigies sur les pièces, et assurer le paiement des premières commandes aux fournisseurs.

Le site internet sera la vitrine de notre résistance, bien plus qu'un banal site commercial. Un compteur sur la page d'accueil recensera chaque nouveau client comme un résistant de plus. Cela afin de suivre la progression de la révolte monétaire. Un forum sera inclus au site internet pour débattre du pilotage de la révolte, et des exigences minimum que nous souhaiterons adresser aux autorités légitimes que nous nous donnerons, au delà de toutes nos querelles partisanes.

Le Trésor Monétaire Français aura la structure juridique et technique d'une entreprise commerciale, mais se fera un devoir de transparence totale sur ses recettes et ses dépenses. Tous les usagers de nos médailles deviendront de fait des actionnaires de l'entreprise et contribueront à ses décisions. Le Trésor Monétaire Français appartiendra aux Français, je ne serais que le gestionnaire de l'outil au profit du Peuple Souverain.

Lorsque la question du partage des bénéfices de l'entreprise se posera au bout de la première année, ce partage se fera à travers des FRANCS Or ou Argent, afin de garantir une augmentation toujours croissante de la masse de monnaie de nécessité dans les ménages. Là encore, c'est l'esprit de transparence et de réflexion collective qui nous permettra de piloter ce partage des bénéfices restants. Et afin de garantir à tous, que ce projet ne sera définitivement pas commercial, j'exclue la possibilité de me rémunérer dans ce travail, tant qu'il me sera possible de bénéficier des allocations chômage que je perçois actuellement. En cas de perte totale de mes revenus, les usagers participant à la révolte monétaire détermineront eux même le salaire qu'ils accepteront de me verser, au travers d'une entreprise qui sera toujours la leur.

Les besoins ne sont pas énormes et je peux vous livrer quelques chiffres grossiers qui seront plus tard affinés en fonction des devis proposés par les prestataires de service et fournisseurs :

Le coût de la création des premières effigies et du site internet par une société spécialisée dans le graphisme oscillera entre 3500 et 5000 € environ.

Le coût des matrices (deux pour chaque nouvelle pièce) oscillera entre 2500 et 3000 € pour chaque nouvelle médaille.

Le coût de la première commande sera fonction de vos promesses d'achat, mais un capital de départ de 2500 € pour anticiper les premières commandes et payer d'avance le fournisseur (Arthus Bertrand) me paraît être un chiffre raisonnable.

Le coût des frais de transports sera aussi fonction du nombre de commandes, mais ne devrait pas excéder 1000 € le premier mois.

Enfin le coût fiscal correspondra environ à un tiers du prix des pièces, et il faut donc tabler pour un chiffre d'affaire d'au moins 3000 € le premier mois d'une trésorerie de réserve équivalente à 1000 €

En clair, pour lancer l'entreprise avec une assise solide, il faudrait réunir une somme d'au moins 12.500 €.

Nous sommes des millions à souhaiter que cette farce monétaire et géopolitique prenne fin. Il suffit de quelques centaines de résistants motivés pour capitaliser l'entreprise dont le numéro SIREN est 520 555 095 00030. L'activité est déclarée au Service Garantie sur les métaux précieux, du bureau des douanes de Toulouse-Portets. Le compte bancaire de l'entreprise sera ouvert très prochainement et sera distinct de mon compte bancaire personnel.

Le Trésor Monétaire Français aura vocation à ré-investir uniquement à partir de ses propres bénéfices. Les capitaux octroyés par chacun des investisseurs seront comptabilisés et transformés progressivement en FRANCS Or ou Argent, et livrés aux ayant droits. Une fois l'entreprise en situation de fonctionnement, aucun appel à capitaux supplémentaire ne sera proclamé. Seul votre soutien et votre bouche à oreille permettra d'aller toujours plus loin dans la Révolte ensuite.

En cas de capitalisation insuffisante sous une période de un mois, la totalité des fonds vous seront remboursés. Il n'y a pas de participation minimum, chacun peut investir à la mesure de ses moyens. Le compte sera ouvert au nom du Trésor Monétaire Français, et si vous souhaitez participer par chèque, ce ne sera donc pas mon nom qu'il faudra inscrire dans l'ordre de paiement, mais bien celui de l'entreprise.

Dès le compte ouvert, je transmettrais les informations bancaires nécessaires afin que ceux qui préfèrent la solution d'un virement puissent procéder ainsi. Enfin ceux qui souhaitent participer sans pouvoir émettre de chèques, pourront toujours envoyer un mandat à l'ordre du Trésor Monétaire Français, en précisant mon nom à côté (les agents de la Poste peuvent être tatillons). Quoi qu'il arrive, pensez toujours à me signaler votre participation par courriel si vous réglez autrement que par chèque, en mentionnant vos coordonnées et votre adresse postale afin de recevoir ultérieurement vos FRANCS.

Dans l'espoir que cette solution de révolte et l'immense symbole qu'elle porte, sera comprise et rendra l'enthousiasme et l'espoir nécessaire à tout un Peuple, je m'en remets à votre décision Souveraine quant à y contribuer ou non.

Bien cordialement,

Sylvain Baron

LE TRESOR MONETAIRE FRANCAIS
25 Route de Maron
33 370 Fargues St Hilaire
09 83 45 33 39
syldartha@gmail.com

1 commentaire:

  1. peut etre tu devrais mettre le lien vers cette page http://sylvain-baron.blogspot.fr/2014/10/effigies-nouvelles-et-organisation-de.html ou une page qui resume plus concretement comment commander avec en fin de page la derniere image de un point sur la révolte monetaire.

    RépondreSupprimer

Quelque chose à ajouter ?